Coup de bambou sur les tarifs aidés en Allemagne

« Les ministères de l’économie et de l’environnement allemands ont annoncé, jeudi 23 février, une très forte réduction du prix d’achat garanti aux producteurs d’électricité photovoltaïque, suscitant de vives protestations dans la branche. « Cette adaptation a surtout pour objectif de stabiliser le surcoût pour les consommateurs d’électricité et de maintenir la grande adhésion de la population à l’énergie solaire », a commenté le ministre de l’environnement, Norbert Röttgen. »

« Concrètement, le prix garanti aux producteurs d’électricité photovoltaïque va subir une nouvelle coupe le 9 mars, allant de 20% à 29% selon la taille des installations, qui va du panneau solaire familial au champ reconverti en centrale par un agriculteur. La diminution du prix garanti va se poursuivre en plusieurs étapes jusqu’en 2016. Autre décision, le prix garanti ne s’appliquera plus à 100 % de l’électricité produite mais à entre 85 et 90%, le but étant d’encourager la consommation personnelle au détriment de la revente seule. » (source AFP/Le Monde, 23/02/12)

Quand on sait que le marché Allemand absorbait jusqu’à présent 25% des volumes sur le marché photovoltaïque mondial, on peut intuiter deux conséquences immédiates :

1/ une forte perturbation du prix des matériels dans les prochains mois ;

2/ des difficultés chez les fabricants allemands et européens.

 

 

Pass’Innovation Vert pour SOLABAC avec modules Centrosolar

Nous venons de recevoir la nouvelle officielle : notre système d’intégration simplifié au bâti ‘maison’, le SOLABAC (www.solabac.com) vient de recevoir l’agrément du CSTB avec modules cadrés CENTROSOLAR !

Ceci porte à cinq le nombre de fabricants de modules qui sont aujourd’hui agréés avec le SOLABAC à savoir :

  • SUNTECH POWER
  • SOVELLO
  • CHINA SUNERGY (CEEG)
  • ET SOLAR
  • et CENTROSOLAR

D’autres suivront bientôt… restez connectés !

Retrouvez toutes les informations sur SOLABAC ici :

www.solabac.com

 

Toujours rentable, malgré les baisses successives du tarif aidé !

Malgré la loi NOME, votée en ‘loosedé’ en décembre 2010, qui fait depuis lors porter au producteur d’électricité photovoltaïque l’intégralité des frais de raccordement au réseau, contre 40% seulement auparavant, faisant de facto exploser la facture pour les producteurs  ;

Malgré la baisse des tarifs d’obligation d’achat extrêmement forte et rapide imposée à la fin de chaque trimestre depuis la sortie du moratoire (pour 100kWc en intégration simplifiée, ils sont passés de 28,85 centimes à 21,37 centimes en six mois entre juin 2011 et mars 2012, soit une baisse de 25% en neuf mois à peine) ;

Malgré les difficultés de financement imposées par certains banquiers qui ne comprendront jamais rien à l’économie réelle ;

Malgré tout ;

L’investissement photovoltaïque demeure en 2012 :

  • l’un des plus sûrs car la technologie est à la fois très ancienne, et parfaitement maîtrisée
  • et l’une des plus rentables qui soient (avec des TRI projets régulièrement supérieurs à 8%, quand l’immobilier plafonne à 5% en moyenne, la terre à 3% et le livret A à 2,25% nets), car les revenus sont déterminés à l’entrée dans le contrat grâce au tarif aidé, et garantis pendant 20 ans.

Si vous en doutez encore, appelez nous, nous nous ferons un plaisir de vous en convaincre, chiffres et faits à l’appui !

Pour nous contacter une seule adresse :info@solapro.fr